Jean-Philippe Blondel : « Un hiver à Paris », très belle découverte !!

jean-philippe-blondel-un-hiver-a-paris

​Bonjour à toutes et à tous, 

Comment vous portez-vous ? En plein dans les préparations pour Noël ? Moi je ne suis pas trop dans l'ambiance de Noël cette année, comme je bosse de nuit le 24/25/26 décembre mais bon chacun son tour, dirons-nous. Et vous, qu'avez-vous prévu pour les fêtes ? Vos cadeaux sont déjà achetés ? 

​Cette semaine, je suis en vacances et j'en profite comme à mon habitude pour bouquiner. 🙂 J'ai terminé hier soir un livre de Jean-Philippe Blondel : Un hiver à Paris. Je profite de cet article pour vous en parler. Ce n'est pas un livre vers lequel je me serai penchée en premier abord mais en lisant la quatrième de couverture, je me suis dit et pourquoi pas et comme en plus on me l'a prếté j'en ai profité pour le lire. Et c'est une très belle découverte.

J'ai lu ce livre très rapidement car je voulais connaitre la fin. Le sujet abordé me plaisait bien car je trouve que c'est un sujet d'actualité. De plus, le livre est écrit à la première personne du singulier, du coup je trouve que l'on est d'avantage dedans. Et vous, connaissez-vous cet auteur ? Avez-vous déjà lu ce livre ?

Un hiver à Paris

jean-philippe-blondel-un-hiver-a-paris

Jeune diplomé du baccalauréat, le narrateur, Victor, s'installe à Paris pour faire ses études dans une classe préparatoire d'hypokhâgne. Il quitte sa province, ses parents et se retrouve seul dans un petit studio.

Sans vie sociale et avec peu d'argent, il réussit sa première année de justesse car il est douzième (dernier à pouvoir passer au niveau supérieur). Pour lui, c'est un coup de chance.

La deuxième année, les gens commencent enfin à l'aborder. Et il commence à se lier plus ou moins d'amitié avec un élève de première année Matthieu. On ne peut pas dire qu'ils sont amis car ils se parlent timidement, s'échangent des cigarettes, et c'est tout. Et pourtant, ils aiment se retrouver pendant la récréation. Victor décide d'inviter Matthieu au restaurant pour son anniversaire, seul personne qu'il côtoie. Malheureusement Victor n'aura jamais eu le temps d'inviter ce dernier car Matthieu craque et enjambe la balustrade....

Ce livre est bien triste, et pourtant, ne sommes-nous pas de plus en plus confrontés à tout ça ? La pression en cours, la pression des profs, le fait de devoir réussir. Jean-Philippe Blondel traite d'un sujet dur mais réel et d'actualité.

Il raconte très bien la dureté des classes préparatoires, le challenge entre les élèves, l'exigeance des professeurs. Ici, pas le temps de se lier d'amitié, pas le temps de faire la fête, il faut travailler.

J'ai aimé ce livre, le sujet abordé, la facilité de lecture avec des chapitres courts et des phrases courtes. Les pages défilent car nous voulons connaitre la fin malgré la dureté du livre.

Jean-Philippe Blondel a su m'entraîner dans son roman, m'a fait apprécié les personnages même si ce roman n'est pas un coup de coeur, j'ai passé un moment agréable de lecture. Il me tarde de lire un autre roman de cet auteur.

Et vous, que pensez-vous de ces sujets abordés dans les livres ?

Je vous conseille ce livre. Il est à 6€40.

Rien n'est plus agréable de se plonger dans un livre. Et vous, aimez-vous lire ? Que lisez-vous en ce moment ?

A très vite

Passez de bonnes fêtes !!

​Marie​